• Commerce Équitable France

Coopératives : deux nouveaux projets innovants

Updated: Nov 30, 2020

Découvrez deux nouveaux projets innovants portés par deux coopératives ivoiriennes SCEB et CAMAYE et la coopérative ABOCFA au Ghana.

1. "Bio-fabrique" : production de fertilisants bio pour la filière cacao (Côte d'Ivoire)


Les producteur·ice·s de cacao sont soumis à différents problèmes à l’échelle de leurs parcelles : la dégradation des terres agricoles, la non-disponibilité d’intrants biologiques pour lutter contre les maladies et remédier à la perte de fertilité des sols, et le manque d’accès à l’information, aux techniques et aux résultats sur la performance de ces intrants.


Sélectionné par ÉQUITÉ, le projet porté par 2 coopératives ivoiriennes SCEB et CAMAYE répond aux besoins des cacaoculteur·ice·s en les accompagnant dans la conversion de leurs exploitations en agriculture biologique. À travers ce projet, les deux coopératives envisagent de répondre au défi de l’accès en intrants biologiques que rencontrent les producteur·ice·s.


En collaboration avec des organismes de recherche, et dans une approche recherche/action, des producteur·ice·s volontaires expérimenteront et produiront des biopesticides et le compost sur leurs parcelles. Après avoir mené une évaluation de l’impact de ces bio-intrants sur la production et validé leurs recettes, ils se lanceront dans une production à plus grande échelle au travers de la création d’une bio-fabrique de compost. L’objectif étant de vendre ces intrants biologiques à bas-coût aux producteur·ice·s des 2 coopératives, et au-delà.


L’application de ces biofertilisants sur les sols des cacaoyères permettra d’améliorer leur structure et de restaurer leur fertilité, afin d’améliorer les rendements des parcelles des membres.


2. Des applications mobiles pour digitaliser les paiements et assurer la traçabilité au Ghana


En plus des problèmes environnementaux que peuvent causer les pratiques agricoles non durables, les producteur·ice·s de cacao sont aussi confronté.e.s à des problèmes économiques. Bien souvent, les coopératives de cacao rémunèrent leurs producteur·ice·s en cash et cela ne les encourage pas à épargner, engendre des pertes d’argent et limite ainsi les potentiels investissements dans les parcelles agricoles.


À travers le projet qui sera soutenu par ÉQUITÉ, la coopérative ghanéenne ABOCFA va déployer des moyens technologiques pour remédier à ces problèmes économiques. Par exemple, des applications mobiles seront créées pour payer électroniquement les producteur·ice·s. Cela permettra d’améliorer leur système de rémunération des employé.e.s et des producteur·ice·s et facilitera l’obtention de crédits et d’une assistance au moment du paiement.


Cette application mobile répond également à l’enjeu de traçabilité des produits de la filière cacao et de ses exigences. Face à la demande internationale croissante des clients et des consommateur.ice.s, ABOCFA souhaite utiliser le même type de technologies sur application mobile. Cela permettrait alors de géo-référencer les parcelles de cacao, collecter des données sur les producteur·ice·s et être en capacité de tracer les lots de fèves de cacao selon leur provenance et nature (conventionnel, équitable et/ou biologique).






80 views0 comments

Un programme mené par :

avec le soutien de :